DESS_REAplan_w770

REAplan

Un dispositif d’assistance robotisée
avec motorisation et rétroaction auto-adaptative

En partenariat avec Axinesis
reaplan_patient_3

Le membre supérieur

Un enjeu majeur pour le quotidien des patients

Quelles soient consécutives à un Accident Vasculaire Cérébral, un traumatisme orthopédique ou une douleur chronique, les déficiences partielles ou totales acquises sur le membre supérieur impactent de façon significative la qualité de vie des patients : elles entrainent des difficultés dans l’accomplissement des activités quotidiennes comme manger, se laver, s’habiller.

REAplan est un dispositif d’Assistance Robotisée avec motorisation et rétroaction auto-adaptative dédié à la prise en charge du membre supérieur en rééducation.

accompagnement des patients

Les principes du contrôle moteur

Stimuler de façon spécifique l’éxécution et la performance motrice

La rééducation du membre supérieur nécessite une bonne compréhension de la décomposition du mouvement:

  • Planification de l’action : Possibilités d’actions – Intention & planification motrice
  • Exécution motrice : Réalisation du mouvement et biofeedback

Intégrer l’assistance robotisée dans l’arsenal thérapeutique permet de stimuler de façon spécifique l’exécution et la performance motrice.

Les études démontrent que l’efficacité de la robotique de rééducation repose sur la possibilité d’intensifier la rééducation en multipliant le nombre de répétitions de gestes, dans la mesure ou celle-ci s’intègre dans un programme de soin global où la place des thérapeutes est essentielle.

(LO 2010, MEHRHOLZ 2012, POLLOCK 2014)

L’approche “End Effector”

Une approche simple et physiologique

L’utilisation d’un robot de type “End Effector” permet :

  • Une installation plus simple, plus rapide et par conséquent une meilleure appropriation/utilisation par les thérapeutes. (MACIEJASZ et al. 2014)
  • Une approche plus progressive, un meilleur apprentissage et un meilleur contrôle du mouvement. (MACIEJASZ et al. 2014)
  • Un geste plus physiologique, dirigé par la main, et moins contraint (différence entre geste et mouvement). (NOWAK & HERMSDÖRFER, 2009)
  • Une conception technique plus simple, un meilleur contrôle des algorithmes d’assistance au mouvement et un ratio bénéfice patient/coût plus important. (MACIEJASZ et al. 2014)

Un dispositif d’assistance robotisée
avec motorisation et rétroaction auto-adaptative

En fonction du profil du patient, le thérapeute peut sélectionner différents modes, en position assise ou debout et ainsi adapter la difficulté à chaque patient (moteur et/ou cognitif) :

  • PASSIF : le dispositif mobilise le patient sur un espace de préhension définit par le thérapeute
  • ACTIF AIDÉ : le patient initie le mouvement et le système auto-adaptatif l’assiste pour finaliser l’action
  • ACTIF : le patient produit seul un mouvement définit pour atteindre l’objectif proposé par l’activité
  • ACTIF EN CONTRE-RÉSISTANCE : REAplan génère une résistance auto-adaptative au mouvement du patient pour développer la production de force

Le dispositif REAplan en video

Clinique Valmont, leader dans le domaine de la réadaptation

Le REALAB

Une construction de séance personnalisée

La plateforme permet de construire des séances personnalisées pour chaque patient, en s’appuyant sur des activités thérapeutiques et ludiques, pour stimuler la motricité et la dimension cognitive.

Le thérapeute défini les paramètres de session pour chaque exercice :

  • l’espace de préhension
  • le niveau de difficulté
  • le niveau d’assistance
  • la vitesse d’assistance
  • la force de contre-résistance
  • la nature de l’activité (jeux)

Des résultats scientifiques

La rééducation assistée par la robotique permet une amélioration dont les effets bénéfiques se poursuivent au-delà de la phase de traitement :

  • du contrôle moteur
  • de la dextérité du membre supérieur
  • de la participation et des activités de vie quotidienne

DEHEM S. et al. 2019

DESS_w510_controle_moteur
DESS_w510_dexterite_manuelle

Les pathologies traitées

Origine neurologique

  • AVC (accident cardio-vasculaire)
  • Traumatisme crânien
  • Syndrôme cérébelleux
  • Maladie neurodégénérative
  • Paralysie cérébrale

Origine Orthopédique

  • Traumatisme de l’épaule
  • Traumatisme du coude
  • Prothèse d’épaule
  • Capsulite

REAplan dans un continuum de prise en charge

Principe du ARM LAB

Le ARM LAB est un environnement composé de différents outils de rééducation et conçu pour favoriser la récupération et le renforcement des compétences complexes du bras et de la main.

Ce concept repose sur trois piliers fondamentaux :

  • une prise en charge précoce et intense
  • des soins et des stimulations variés et complémentaires
  • l’adhésion et la motivation du patient

Ressources cliniques

Études cliniques réalisées depuis 2012 par le docteur Julien Sapin et son équipe (en anglais).

Les autres dispositifs de rééducation intensive

DESS_510x340_IVS3

L’IVS3 (Intensive Visual Simulation)

Basé sur un principe de simulation visuelle du mouvement : une technologie unique dédiée à la planification motrice, et à la commande du mouvement.

> Découvrir l’IVS3

DESS_510x340_hunova

Le Hunova

Une double plateforme robotisée (assis + debout) pour la rééducation du tronc et de l’équilibre.

> Découvrir le Hunova

symbole Dessintey

Dessintey développe et commercialise des technologies de rééducation intensive pour accélérer la récupération et assurer une meilleure autonomie des patients.
Nous sommes également le fabricant français du dispositif « IVS3 : Intensive Visual Simulation 3 » pour la prise en charge en rééducation des membres supérieurs des patients victimes d’AVC, de traumatisme orthopédique ou de douleur chronique.

Adresses

Siège social FRANCE 🇫🇷
Parc Technologique Metrotech
Bâtiment 6
F-42650 Saint-Jean-Bonnefonds

Bureau ALLEMAGNE  🇩🇪
Villafrance - Le Dom GmbH
Landaubogen 3a,
81373 München, Allemagne

Contact

contact@dessintey.com
+33 9 72 64 93 07

Nos réseaux

twitter - linkedin - facebook

Blog

Blog sur la thérapie miroir

Blog

Blog sur la thérapie miroir